En mai j’ai lu…

book-bookshop-books-for-sale-business-travel

Etat d’esprit littéraire du mois de mai (allégorie) – Photo VisualHunt.com

Le mois de mai n’aura finalement pas été très un gros mois de découvertes littéraires ! En dehors de la poursuite de la découverte du Pays des Contes, et malgré tous mes efforts pour m’y accrocher, j’ai abandonné un roman en cours de lecture.

Le Pays des Contes, tomes 2, 3 et 4 (Chris Colfer)

Souvenez-vous, il y a quelques semaines j’avais chipé le tome 1 à 2011 et j’avais adoré l’univers du Pays des Contes ! J’ai beaucoup aimé la suite de la saga. C’est de la littérature jeunesse, donc plutôt facile à lire, mais on ne s’ennuie pas non plus.

Dans le tome 2, « Le Retour de l’Enchanteresse », le Pays des contes vit dans la peur : l’Enchanteresse qui avait plongé la Belle au bois dormant dans un sommeil sans fin est revenue ! Elle enlève la mère des jumeaux Alex et Conner, qui doivent retourner au Pays des contes pour la délivrer à l’aide des amis dont ils avaient fait la connaissance dans le tome 1.

Dans le tome 3, « L’Eveil du Dragon », une armée piégée entre les deux mondes (le nôtre et celui des contes de fées) depuis près de deux cents ans est soudain libérée. Les soldats ont l’intention d’envahir le pays des contes et pour cela ils comptent utiliser l’arme ultime : un dragon.

Dans le tome 4, « Au-delà des Royaumes », un nouvel ennemi, l’Homme masqué, menace le Pays des contes. Il est armé d’une potion qui permet d’entrer dans n’importe quel livre et compte l’utiliser pour faire appel à une armée de méchants : le Capitaine Crochet, la Reine de Cœur… Une nouvelle fois tout repose sur les épaules d’Alex et de Conner.

Parmi les trois c’est le tome 4 qui m’a le plus emballée. Les tomes 2 et 3 sont bien, mais on est en pays connu, je n’ai pas retrouvé la jubilation du tome 1, quand on découvre le monde des contes de fées. Dans le tome 4 en revanche, nos héros parcourent d’autres livres et rencontrent des héros de la littérature. J’ai bien aimé cette exploration de la différence entre le personnage littéraire et la « vraie personne » qui se cache derrière. En particulier le portrait de Robin des Bois est trop drôle ! Petit point frustration : si les tomes 1 et 2 peuvent se suffire à eux-mêmes, avec une aventure qui se conclut dans chaque roman, les autres tomes s’enchaînent. La fin du tome 4 nous laisse en plein suspense… et j’imagine qu’il en sera de même à la fin du 5 !

En tout cas je le redis : je conseille vraiment cette série, pour les enfants à partir de 9 ans (et plus tôt pour les bons lecteurs), mais aussi pour les adultes qui ne veulent pas se prendre la tête. C’est facile à lire mais pas simpliste, et le monde décrit est vraiment dépaysant ! J’ai presque envie de comparer cette série au monde de Harry Potter.

Il nous reste encore à découvrir les deux derniers volumes. Le 5 est sorti en poche (youpi !). Quant au sixième et dernier volume de la saga il est sorti fin mai, mais je pense que nous patienterons quelques mois pour l’acheter en format poche et que 2011 puisse exposer la collection complète sur ses étagères !

Hérésies glorieuses (Lisa McInerney)

heresies glorieuses

C’est la déconvenue du mois : je n’ai pas réussi à finir ce roman, et c’est suffisamment rare pour que je le signale. Et pourtant tous les ingrédients étaient réunis pour que ce livre me plaise.  L’histoire se déroule en Irlande, à Cork, et on côtoie toute une série de personnages en marge de la société : Maureen, de retour après 40 ans passés en Angleterre où elle avait été envoyée par sa famille après être tombée enceinte, Ryan, un ado de 15 ans au père alcoolique et violent, et sa petite amie Karine, Georgie, une prostituée un peu paumée, etc.

Je me suis accrochée jusqu’à la moitié du livre, mais je n’ai jamais réussi à m’intéresser à la destinée de tous ces gens. J’ai essayé de tenir en me disant que l’histoire allait prendre du sens, mais au final je me suis rendue compte que je n’avais aucun plaisir à me plonger dedans. Pourtant j’ai bien aimé le portrait que l’auteure fait de cette Irlande restée sur le carreau, mais je n’ai pas réussi à m’attacher aux personnages et à leurs destinées. J’ai trouvé les profils trop creux et stéréotypés, et j’ai eu l’impression que les personnages restaient juxtaposés les uns aux autres, sans que l’ensemble ne devienne cohérent. Peut-être manquait-il du liant, une vraie intrigue, pour que je rentre dedans ?  Donc bref, j’ai laissé tomber, parce que si je lis, c’est quand même pour me faire plaisir !

Je vous donne rendez-vous dans un mois, j’espère que le bilan de juin sera plus positif !

2 réflexions sur “En mai j’ai lu…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s