Visite du Château de Barbe Bleue

Château-Tiffauges-reconstitution

Nous avons pris quelques jours de vacances en mai pour nous aérer en région nantaise, et nous en avons profité pour visiter le Château de Tiffauges, aussi connu sous le nom de Château de Barbe Bleue. Nous avons passé un fort bon moment en compagnie de 2011. (pour sa part, 2013 qui ferait n’importe quoi pour échapper à un trajet en voiture, n’est pas venue avec nous).

C’est où ?

Comme son nom l’indique, le Château de Tiffauges est… à Tiffauges ! Cette petite ville du nord-est de la Vendée, est située à la limite du département Maine-et-Loire et à une cinquantaine de kilomètres au sud-est de Nantes.

IMG_1624

L’arrivée au château.

Le Château de Tiffauges est aussi connu sous le nom de Château de Barbe Bleue. En effet, Gilles de Rais, son occupant le plus célèbre, est resté dans les mémoires en raison des atrocités qu’il y a commises. L’histoire du véritable Gilles de Rais est un peu différente de la légende, et il n’est pas très clair de démêler s’il a inspiré le conte (au moins dans la version de Perrault) ou si ce sont les similitudes entre le conte et la réalité qui ont donné son nom au château.

IMG_1652

Les vestiges de la chapelle

La visite du château

Construit à partir du 12ème siècle, le château est aujourd’hui complètement en ruine, il ne faut donc pas s’attendre à visiter un château proprement dit, même si une partie des remparts et le logis principal sont accessibles. Ce qui est surtout intéressant à Tiffauges c’est l’aspect reconstruction / art de la guerre et les animations organisées autour de cette thématique. D’ailleurs le Château de Tiffauges a été l’un des premiers sites à proposer des spectacles médiévaux grandeur nature.

Dès notre arrivée, vers 15h, nous assistons à un spectacle d’une trentaine de minutes lors duquel des combattants en armure et plusieurs machines de guerre (catapulte, couillard…) nous sont présentées. Deux chevaliers s’affrontent façon tournois médiéval, c’est plutôt chouette et bien ficelé.

combat-medieval.jpg

chevalier.jpg

Le tournoi médiéval

Après le spectacle, c’est une démonstration d’un engin défensif (dont j’ai oublié le nom) sur les remparts, puis la présentation d’une grue médiévale. Les animations sont claires et courtes, sans temps mort et dans une bonne ambiance.

Ensuite nous visionnons un film en 3D retraçant l’histoire du site à l’époque de Gilles de Rais. On suit un petit garçon qui s’aventure dans le château désert ; des scènes médiévales se superposent à sa visite du site actuel. En général je ne suis pas fana de ce genre de reconstitution, mais ici c’est bien fait. On se promène ensuite sur le site en identifiant bien les lieux tels qu’ils étaient autrefois.

donjon tiffauges

Le donjon 

Nous avons aussi fait du tir à l’arbalète : en plein dans le mille toutes les trois ! Il faut croire que nous sommes des tireuses d’élite en puissance… ou que l’animateur nous a guidées efficacement ! 2011 a passé un peu de temps à des reconstitutions de jeux médiévaux : quintaine, puissance quatre… Rien de super extraordinaire, mais je pense que si sa sœur avait été là elles auraient sans doute joué un peu plus longtemps. Nous avons aussi assisté à un théâtre d’ombres chinoises qui raconte la légende de Barbe Bleue.

Bref, il y avait plein de choses à faire ! Nous n’avons pas vu le temps passer et nous sommes même reparties plus tard que prévu.

La légende de Barbe Bleue

barbe bleue

La légende de Barbe bleue : difficile de savoir qui a inspiré qui

A l’origine, l’histoire de Barbe Bleue est un conte populaire issu de la tradition orale. Il a été mis par écrit par Charles Perrault en 1697. Dans le conte de Perrault, Barbe Bleue interdit à sa jeune femme d’entrer dans une pièce de son château. Évidemment, elle le fait quand même et y découvre les corps de ses femmes précédentes, qui avaient disparu. A son retour Barbe Bleue se rend compte que son épouse a désobéi et décide de la tuer. Elle négocie une heure de rabais, pendant laquelle elle presse sa sœur, qui observe la campagne du haut du donjon. C’est là qu’elle l’implore avec la célèbre réplique : « Anne ma sœur Anne, ne vois-tu rien venir ? ». In extremis ses deux frères débarquent et la sauvent en zigouillant Barbe Bleue.
Tout est bien qui finit bien ! Vous pouvez lire le texte original en ligne ici.

La véritable histoire bien pire que la légende

Gilles de Rais est né vers 1405. Un des plus riches seigneurs de son époque, il combat contre les Anglais au côté de Jeanne d’Arc. Visiblement c’est après la mort de Jeanne d’Arc que les choses se gâtent, même s’il est probable que Gilles de Rais était déjà un guerrier violent et cruel.

De retour chez lui, Gilles de Rais commence à s’intéresser à la pierre philosophale, à rencontrer des alchimistes, à s’initier au satanisme. Aidé de complices, dans ses différentes résidences il recrute de jeunes enfants, parfois comme enfants de chœur, et les tue de façon horrible. Il aurait ainsi assassiné des dizaines d’enfants (peut-être même 400 !). Il est arrêté en 1440 et pendu, après avoir avoué ses crimes. Vous pouvez écouter le podcast de Franck Ferrand, ça fait froid dans le dos.

Autant vous dire que lors de la visite du Château de Tiffauges, ce n’est pas sur la personnalité de Gilles de Rais que l’on est invité à s’attarder, même si le film en 3D nous laisse voir la part sombre du personnage. La visite est vraiment axée sur l’aspect chevalier et combat !

En résumé

En mettant de côté l’aspect plutôt effrayant de l’histoire du château, nous avons passé un très bon moment !

IMG_1682

La vue du haut des remparts

2 réflexions sur “Visite du Château de Barbe Bleue

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s